Soin du corps » Diètes » Le menu de la mère nourrissant par mois : les produits et la ration

Le menu de la mère nourrissant par mois : les produits et la ration

Momino le lait est la nourriture idéale, la plus équilibrée et adaptée aux besoins individuels pour l'enfant.

Le menu de la mère nourrissant par mois : les produits et la ration

De plus, la composition de la nourriture d'enfant dépend directement du menu de sa mère et pour que les deux ils soient sains et heureux, il lui est nécessaire raisonnablement et rationnellement de s'approcher à l'alimentation personnelle.

Les principes de base de la ration de la mère nourrissant

En réalité la question du menu maternel pendant la lactation comprend 3 aspects :

  • La santé et l'état de santé du petit;
  • La lactation;
  • Le confort psychologique de la mère.

Il ne semblait pas quoi que pour certains c'est étrange, mais clé est notamment le confort de la mère.

Le fait est que l'alimentation fructueuse par la poitrine de l'enfant est exceptionnellement possible en présence du lait, et de lui on élabore assez seulement dans le cas où dans la norme le niveau ocytocine (l'hormone du bonheur).

La réduction de sa production est influencée par les stress, le manque de sommeil et la dépression.

Puisque la nourriture est un des plaisirs de base de quelque accessible à une jeune mère, il lui faut accorder une grande attention, en prenant en considération particulièrement qu'à d'abord liste des restrictions dans le menu est grand en effet.

La seule sortie est le compromis.

En connaissant que l'alimentation est organisée en tout correctement, la mère doit connaître que parfois, si on veut beaucoup, elle peut permettre le produit indésirable, sans se sentir criminel.

5 principes essentiels de l'alimentation de la mère nourrissant :

Le menu de la mère nourrissant par mois : les produits et la ration

  1. La sécurité. Il est nécessaire d'exclure entièrement les alcool et ces produits, qui peuvent provoquer la fermentation à logement et contiennent les suppléments nuisibles (les amplificateurs du goût, les conservants, les colorants et etc.). Il est nécessaire d'essayer les produits potentiellement dangereux pour l'apparition de la réaction allergique dans de petites doses et suivre la réaction du petit. Dans le cas où la réaction est absente, ce produit n'est pas l'allergène individuel et peut être inscrit tout à fait dans ce menu spécial.
  2. La qualité. On admet seulement la nourriture saine, fraîche et utile. Il faut exclure : les produits semi-fabriqués, le fast-food, les viandes fumées, les sauces prêtes, les conserves et l'eau gazeuse.
  3. La variété. Le menu de la femme nourrissant doit comprendre tous les groupes nécessaires des produits – la viande et le poisson, les légumes, les baies et les fruits, laitier et lait aigre les produits, le gruau, les oeufs, les produits panifiés, l'huile, les sucreries convenantes.
  4. Le régime. Il est recommandé de se nourrir seulement fractionnaire, à quoi des petites portions de 5-6 fois par jour. Le temps optimum — pour une demi-heure avant l'affouragement du petit.
  5. L'individualité. Graduellement, en essayant peu à peu les nouveaux produits, la mère définira qu'ils s'approchent à son petit et sont confortables pour elle. Il y a des enfants, à qui ne livre pas le moindre inconfort la salade mangée par la mère du chou avec le concombre, et en même temps eux grésille à la courge à la moelle inoffensive.

Le sujet de l'alimentation de la femme nourrissant est examiné aussi dans le vidéo-sujet :

Les produits contribuant à la normalisation de la lactation

Pour augmenter la lactation, à la femme il faut, avant tout, régler le régime potable.

La boisson abondante chaude (le thé, le bouillon, le jus), bu pour une demi-heure avant l'affouragement, à l'avis de la plupart des mères, est la plus efficace stimulant les lactations.

D'autre part, un certain les produits sont considérés contribuant à l'augmentation de la production du lait.

À ceux-ci se rapportent :

  • Cru d'amande, de noix et les noix de cèdre (de ceux-ci il faut utiliser en petites quantités, ils peuvent provoquer la fermeture et la gazéification augmentée chez l'enfant);
  • sarrasin;
  • lait aigre les produits (le fromage adyghéen, la brynza);
  • La carotte;
  • herculéen les flocons;
  • Les feuilles de la salade.

Les produits interdits pour la femme nourrissant

Le menu de la mère nourrissant par mois : les produits et la ration

 On peut conventionnellement les diviser en quelques groupes :

  1. Les allergènes : les fruits rouges, de citron, le miel, les produits fumés, le chocolat. Ils sont potentiellement indésirables, si c'est pourquoi on peut prudemment les essayer et éclaircir leur réagit l'enfant.
  2. Les produits contribuant au météorisme – blanc le chou, melons, les concombres, le radis, les légumineuses. Les introduisent graduellement après l'âge de trois mois.
  3. Les produits changeant le goût du lait — l'asperge, l'ail et l'oignon. Le petit peut refuser le lait.
  4. Les produits provoquant les fermetures – fig.

Sur les produits et leur choix pour la femme, qui donne le sein, il s'agira dans le vidéo-sujet suivant :

Le régime potable

Ce facteur est extrêmement important non seulement pour la lactation normale, mais aussi pour la santé de la femme.

Par jour la petite mère doit boire de 1,5 liquide à deux litres.

Ce peut être : l'eau, le bouillon, le thé, le kéfir, la compote ou le jus.

Même le verre ordinaire d'une belle eau, bu pour une demi-heure avant l'affouragement, contribuera à l'augmentation de la production du lait.

Si les problèmes avec la lactation se trouvent déjà, les consultants de l'alimentation de poitrine conseillent de boire aussi le verre de la boisson chaude pendant l'affouragement (de jour, ainsi que de nuit).

Comme les boissons les plus utiles à la lactation sont considérés :

  1. La compote de fruits secs. Sa recette est singulièrement simple — il faut inonder lavé fruits secs de l'eau de 60-80 degrés, et mettre en nage dans le thermos dans le courant de quelques heures.
  2. Les thés d'herbe. Malgré l'abondance dans les pharmacies des boissons spéciales avec fenouil, pratiquement tous les thés d'herbe s'approchent.

Ensuite nous décrirons en détail toutes les nuances du menu de la mère nourrissant par mois.

Le menu du premier et deuxième mois

Le menu de la mère nourrissant par mois : les produits et la ration Le premier mois est le plus sévère dans le régime de la mère.

C'est lié ce que le système digestif et enzymatique du petit ne sont pas encore familiers avec aucunes substances nutritives, excepté le liquide stérile amniotique.

Notamment la mère doit l'aider plus facilement transférer la période d'adaptation vers les nouvelles conditions.

À l'avis de plusieurs médecins des pédiatres, dans le premier mois à la jeune petite mère il faut être assis sur la diète rigoureuse, en introduisant les produits par jours nettement.

Ils insistent qu'une telle approche conservera de coliques et les allergies alimentaires et aidera correctement à "être lancé" au système digestif de l'enfant.

L'alimentation dans les premiers jours après les couches

Les premiers la base de l'alimentation doivent faire 3 jours les légumes cuits (il vaut mieux les préparer sur une paire) et les bouillies (de sarrasin, de blé).

Se gâter on peut par la pomme cuite et à grains entiers pain en quantité raisonnable.

Le supplément à la ration de la verdure fraîche aidera à retirer la gazéification.

Aussi améliorer les mouvements péristaltiques de l'intestin les sons aideront, on peut les ajouter à la bouillie ou la soupe végétarienne.

Pour un quatrième jour on peut commencer à introduire les nouveaux produits.

Ils sont introduits selon un par jour par les petites proportions, en traquant soigneusement la réaction de l'enfant.

Donc, dès le quatrième jour on peut essayer :

Le menu de la mère nourrissant par mois : les produits et la ration

  • Non gras lait aigre les produits – le kéfir, le caillé, le yaourt;
  • Le fromage blanc;
  • Le fromage ferme;
  • Les graines crues.

À partir de la deuxième semaine, on peut introduire dans le menu la viande et le poisson.

Sont admissibles :

  • Le bouillon faible de boeuf (nous faisons cuire sans os);
  • Le boeuf (bouilli ou préparé sur une paire);
  • Le poisson non gras préparé sur la vapeur.

Vers la troisième semaine après les couches on peut essayer les fruits crus et les légumes après l'exception à front blanc du chou, les tomates et les concombres.

La quatrième semaine est marquée par la formation chez le nouveau-né de la microflore intertinale et le début du travail du système enzymatique.

La mère peut ajouter dans le menu : Le menu de la mère nourrissant par mois : les produits et la ration

  • Les pommes de terre cuites “dans les habits uniformes”;
  • La bouillie d'avoine;
  • La betterave;
  • Les jaunes cuits;
  • galette le biscuit;
  • Les jus de canneberge des baies.

Le menu approximatif de la mère nourrissant dès le mois

  1. Les bouillies – de millet, de sarrasin et d'avoine.
  2. Cuit, préparé sur une paire ou la viande à l'étouffée non grasse. La viande de lapin et le veau parfaitement s'approchent.
  3. Les produits kislomolotchnye. Le fromage blanc — 3 fois par semaine est préférable.
  4. Le poisson (la morue, merlu, la sandre) – 2 fois par semaine.
  5. Les compotes de fruits secs.
  6. Les oeufs – 3 pièces par semaine.
  7. Le pain de seigle et les produits de la farine d'une mouture incomplète.
  8. Les macaronis fabriqués des sortes fermes du blé.
  9. Les huiles – 2 art. de la cuillère par jour.
  10. Le beurre – 30 gramme aux jours.
  11. Les légumes frais et cuits (la betterave, la courge à la moelle, la courge, la pomme de terre, la carotte) – 450 gramme par jour.
  12. L'amande – parfois selon une petite poignée.
  13. Le zéphire naturels et la guimauve – peu à peu jusqu'à 2 fois par semaine.

Aussi, il faut se rappeler ce qu'il faut manger seulement ces légumes et les fruits que croît dans la région.

Les friandises exotiques — les tabous!

Le journal de l'alimentation

Le menu de la mère nourrissant par mois : les produits et la ration Plusieurs spécialistes selon de poitrine alimentation recommandent à toutes les petites mères de conduire le journal de l'alimentation.

Cependant, écoutent cela rien moins que tout.

En effet, si l'enfant mange avec l'appétit, ne souffre pas des coliques, et ne présente pas les réactions allergiques, la mère peut tout à fait et ne pas se déranger par les inscriptions supplémentaires.

Dans le même cas, si le petit est dérangé souvent par le bedon ou de la naissance on observe les problèmes avec la peau, se trouve absolument établir le journal de l'alimentation et fixer dans lui la date de l'introduction du nouveau produit et la réaction à lui l'enfant.

Essayer nouveau il faut le matin par les petites portions.

Puis dans le courant de 2 jours observer la réaction du petit.

Dans le journal s'inscrivent les données sur la chaise (la consistance, la présence de la mucosité ou la verdure, multiplicité, la couleur), la réaction cutanée (la présence/absence de l'éruption) et la conduite de l'enfant (l'inconstance, coliques, le ballonnement et t.).

La liste des produits interdits pour la mère aux premiers 3 mois

L'utilisation de ces produits avec un haut degré de la probabilité peut provoquer chez le petit coliques, la gazéification augmentée ou devenir la raison de la réaction allergique :

Dans l'enregistrement vidéo présenté plus bas les impressions et les conseils sur l'alimentation et non seulement partagera une des petites mères :

La ration deuxième – les sixièmes mois

Dès deux mois les cadres alimentaires s'élargissent considérablement, il ne faut pas oublier cependant les principes de l'alimentation saine et l'introduction de la nouvelle nourriture par les petites portions.

On peut compléter le menu de la mère nourrissant :

  • Par
  • le borchtch maigre inséré par le jus aux tomates (la pâte aux tomates il est indésirable d'utiliser!);
  • Par
  • les noix (à l'exception des pistaches et l'arachide);
  • Par
  • la viande de l'oiseau;
  • Par
  • la confiture domestique;
  • Par
  • le miel;
  • De légumes et fruitier Frais;
  • Par
  • l'oignon frais;
  • Par
  • les herbes fraîches et séchées (Origan, le céleri, la menthe, l'estragon, les basiliques, le thym, la mélisse).

La liste des produits interdits est actuelle jusqu'à 3 mois.

Le menu de la mère nourrissant de la semi-année à année

Le menu de la mère nourrissant par mois : les produits et la ration La ration devient de plus en plus diverse et on peut déjà parfois se gâter par les friandises frites.

 Il faut éviter la nourriture grasse encore.

En tout, la base du menu il y a toujours une nourriture cuite, à l'étouffée et préparée sur une vapeur.

On peut graduellement introduire dans le menu les nouveaux fruits exotiques, морепродукtы, le chocolat, l'ail et les légumineuses.

La liste des produits interdits devient plutôt liste indésirable.

On ne peut pas abuser, les portions doivent être minimales et, certes, après il faut particulièrement attentivement observer la réaction du petit.

Les médecins recommandent de s'abstenir de :

  1. Du lait condensé.
  2. Des conserves.
  3. Des fromages fondus.
  4. Des saucissons.De
  5. la mayonnaise.
  6. Des boissons sucrées gazeuses.
  7. Se propage, la margarine.
  8. Le Sahara.
  9. Du Fast-food et les produits semi-fabriqués.
  10. Des glaces.
  11. Des salaisons.
  12. Des viandes fumées.
Le menu de la mère nourrissant par mois : les produits et la ration La poule est considérée plus facile pour la perception de l'estomac. Essayez préparer le plat diététique de lui. Le soufflé tendre de poule : les recettes pour l'état de santé excellent!

Ici vous apprenez la technologie juste de la préparation de la bouillie de millet. Il se trouve, elle beaucoup même la bonne!

Que peut être mieux que le yaourt domestique préparé avec l'aide de la yaourtière moderne ? Nous dirons à la fois — rien! Ce dessert est admirable et apprendre de lui doit préparer chacun. À propos, les recettes avec la description détaillée se trouvent dans cet article.

L'alimentation de l'année à fin de l'affouragement

Après que le petit aura l'année, la mère peut revenir à la ration habituelle.

Absolument, dans l'idéal, le menu doit être sain et utile.

Donc, l'alimentation de la mère nourrissant, certes, a une série de restrictions.

Il ne faut pas oublier cependant qu'il faut se guider en premier lieu non par les peurs et les conjectures, et par le bon sens et le désir de donner à l'enfant le meilleur.

Et nous apprenons maintenant l'opinion du spécialiste consultant selon l'alimentation de poitrine et la sortie des petits :